Les campagnes
Si vous vous retrouvez ici après avoir découvert une pièce d'un dollar avec cet autocollant, vous êtes au bon endroit!

Des huards englués sur les pièces d’un dollar

Ces centaines de milliers de huards portant l'autocollant de Coule pas chez nous! sont présentement en circulation pour sensibiliser la population aux dangers du transport du pétrole issu des sables bitumineux. Les esprits curieux, comme vous, visitent ce site internet afin d’en apprendre davantage sur les enjeux du transport du pétrole non conventionnel et sur les raisons de s'en préoccuper.

Appliquer ces autocollants n’abîme pas la monnaie puisqu’ils ne sont pas permanents, s’enlèvent facilement, ne laissent aucune trace et n’empêchent pas l’utilisation des pièces. Les organismes Dogwood Initiative et Ecology Ottawa ont conduit une campagne similaire avec succès.

Aidez-nous à faire passer le mot en commandant votre propre bande d’autocollants et appliquez-les sur vos huards!

Campagne inspirée de

Pour en savoir plus

Les projets de transport du pétrole issu des sables bitumineux de l'Ouest canadien par oléoduc, train ou navire-citerne se multiplient au pays et notamment au Québec. L'expansion des projets d'exploitation de l'industrie pétrolière touche l'ensemble des enjeux de sécurité publique, de qualité de vie et de viabilité des écosystèmes. Dans le cas de déversements, nos rivières et notre eau potable pourraient être en danger. Ils réduisent aussi la capacité du Québec et du Canada à faire leur part dans la lutte contre les changements climatiques.

Cliquer ici pour en savoir davantage sur divers projets de transport du pétrole et les raisons pour lesquelles nous y sommes opposés.

Préoccupés par ces impacts majeurs sur l’environnement, des citoyens ont lancé la campagne Coule pas chez nous! en 2014 afin d'informer la population sur les enjeux liés au plus grand oléoduc de transport du pétrole des sables bitumineux en Amérique du Nord : Énergie Est de la compagnie TransCanada.

Cliquer ici pour en savoir plus à propos de l’oléoduc Énergie Est et des mythes qui y sont associés.

En 2013, la compagnie TransCanada a annoncé qu’elle avait l’intention de construire l’oléoduc Énergie Est. Ce projet vise l’acheminement de 175 millions de litres de pétrole par jour, de l’Alberta jusqu’au Nouveau-Brunswick. Pour rejoindre le port de Saint John, la canalisation de 42 pouces (environ un mètre) circulerait dans plusieurs régions du Québec, de l’Outaouais au Témiscouata, et devrait traverser le fleuve Saint-Laurent.

Dans le cas d’une fuite sérieuse, l’oléoduc pourrait contaminer l’eau de la rivière des Outaouais et du fleuve Saint-Laurent, privant ainsi des millions de Québécois de leurs principales sources d’eau potable.

recevoir des nouvelles des campagnes et actions
© 2016 Coule pas chez nous !